Actualités : Covid 19 : La musique est indispensable

Un concours réussi pour les jeunes musiciens du Centre Musical Bouquet

Après le déménagement du Centre avenue Karl Marx, les professeurs ont préparé quelques élèves volontaires pour le concours régional E.M.A . Le Centre Bouquet est la seule école de musique de Narbonne à présenter des élèves à ce concours

les derniers résultats (avant le Covid)

Ils s’agit de jeunes pianistes accordéonistes du narbonnais qui ont concouru aux côté de nombreux participants provenant d’écoles de musique de toute la région.
Deux élèves sont sélectionnés pour les finales nationales. Bravo à ces jeunes musiciens !

Piano:

Débutants Izia Sire Dumont 2ème prix plaquette
Initiation 2 Sacha Ramon Médaille d’or
Niraj Vayot 2ème prix plaquette
Préparatoire 1 Marina Martou 2ème prix plaquette
Elémentaire 2 Emylou Laurent Médaille d’or

Piano divertissement
Débutants Janel Turquand 2ème prix plaquette
Initiation 1 Juliette Viala 1er prix Coupe EMA
Estelle Schneider 2ème prix plaquette
Kimber Coupé Médaille d’argent
Hermione Mercier Médaille d’argent
Préparatoire 1 Lilou Berthereau 2ème prix plaquette
Luna Perez Médaille d’argent


Accordéon basses standard:

Initiation 1 Sophie Carsuzaa 2ème prix plaquette
Lilou Bernies-Ruffat 1er prix Coupe EMA avec les félicitations du jury

Cidessous : Jeunes musiciens narbonnais lauréats du concours E.M.A en avril 2019 : De gauche à droite devant: Luna, Izia, Kimber, Lilou, Juliette, Hermione, et derrière: Emylou, Sophie, Niraj, Janel, Lilou, Marina, Sacha.

La seule école de musique narbonnaise à présenter des élèves au concours EMA !

Romain Guilhem, en récital

Beaucoup d'écoles de musique organisent des concours ou des examens internes. Peu osent se frotter aux autres écoles de la région. Au Centre Musical, on a l'habitude de présenter des élèves (s'ils sont d'accord, ainsi que leur famille ! ) dans différents concours régionaux et nationaux. 

Depuis 1986, le Centre a ainsi accumulé des centaines de récompenses dans divers concours francais, aussi bien en piano, qu'en musique de chambre, en duos, piano à quatre mains, accordéon, guitare, chant variété. 

Evidemment, c'est un gage de sérieux et de qualité de l'enseignement musical. Ce qui ne veut pas dire que le Centre Musical oblige ses élèves à le faire : Seuls, les volontaires se présentent dans les concours. En général, les élèves s'offrent très souvent des classements dans les premières places, et nous avons eu de nombreux gagnants nationaux. Charlotte D., par exemple, a gagné sept éliminatoires et sept finales nationales au concours APH, en piano classique. Puis, au trophée Kawaï, elle a obtenu la seconde place nationale, derièrre Laura Simon, qui est aujourd'hui pianiste professionnelle, et professeur de piano ! 

Si l'on parle de Romain Guilhem, c'est à quatre ans qu'il commence ses études de piano au Centre Musical. Après de nombreuses brillantes victoires à l'APH, au GCP,  au CMF, et deux passages à la télé, gagnant du trophée Kawaï 2001, il quitte le Centre musical en 2001, pour finir ses études à Paris, au conservatoire et aussi à la Sorbonne. Il est aujourd'hui un grand pianiste, et enseigne le piano à Nice, après avoir brillamment joué et enseigné à Bruxelles.

Romain Guilhem: Voir: http://www.lepetitjournal.net/011016-237331-Le-portrait-de-la-semaine.html

voir aussi : 

http://pennautier.blogs.lindependant.com/archive/2014/11/18/recital-de-piano-classique-romain-guilhem-dimanche-23-novemb-202156.html

 

Voilà des petites piqures de rappel, qui montrent qu'au Centre Musical, les résultats sérieux sont présents aussi, malgré le fait que l'on ne se prenne pas au sérieux. En effet, les méthodes pédagogiques utilisées n'appliquent en aucun cas les systèmes des autres écoles...Et pourtant: En général, par exemple, les élèves ont d'excellentes notes en technique pianistique et en interpétation , surtout pour la musique romantique

Le Centre Musical de Narbonne fait peau neuve !

Alice Sarah Ott , pianiste.

Avant toute chose, je ne peux m'empêcher de vous proposer de voir cette vidéo sur You tube: 

Je l'ai découverte ce soir 

Quel régal ! D'abord pour vous convaincre que Beethoven ce n'est pas triste  !

Mais en plus voir cette fabuleuse pianiste qui vit théatralement ce qu'elle joue. Elle en dirige presque l'orchestre à elle seule ! Sa joie de jouer est commnunicative, à la fin du concerto, on est tout vitaminé. Et la virtuosité de l'oeuvre qui semble fort simple est en réalité comme tout Beethoven, bien difficile à jouer...

Alice Sara Ott interprète le Concerto pour piano et orchestre n°3 en ut mineur, op. 37, de Ludwig van Beethoven aux côtés de l'Orchestre philharmonique de Radio France dirigé par Mikko Franck. Enregistré le 27 janvier 2018 à l'Auditorium de la Maison de la Radio (Paris).

https://www.youtube.com/watch?v=PM0HqmptYlY&list=RDPM0HqmptYlY&start_radio=1&t=2836

Quelques un des lauréats 2015. Déjà 11 finalistes EMA !