Apprendre la guitare avec le sourire, c'est au centre musical.

Les cours de guitare à Narbonne, 6 avenue Karl Marx

Cours de guitare à Narbonne, tous niveaux, tous styles.

Contact: 04 68 65 88 99

Les cours de guitare à Narbonne: Vous apprendrez en horaires à la carte, du classique au folk, en passant par l'accompagnement en variété, mais aussi le rock , lead et rythmique.

But: S'initier à la guitare tous styles, enseignement ludique. 

Classe dirigée par Pascal Rascol.

Le Centre Musical est résolument tourné vers l'enseignement des musiques actuelles, et a pour but de former les amateurs, débutants comme confirmés, et de les faire évoluer en leur offrant de nombreuses possibilités d'enseignements adaptées à chaque style musical. 

Apprendre à connaitre son instrument sous tous ses aspects : rock, pop, métal, reggae, blues, folk, jazz, bossa, etc. 

S'initier et se perfectionner à l'harmonie (arpèges, gammes, accords, etc...) ainsi qu'au différentes techniques propres aux différents styles abordés ( picking, slide, tapping, sweapping, etc.).

La créativité ayant une importance majeure dans notre pédagogie, l'improvisation et la composition prennent toute leur place dans le parcours musical de l'élève. 

Les élèves découvrent la musique tant en initiation qu'en perfectionnement à partir des styles, artistes et morceaux de leurs choix. 

Les plus petits ont également la possibilité de découvrir en s'amusant la pratique musicale grâce aux séances d'éveil musical.

 

Cours de guitare classique et folk à Narbonne.

Petite Histoire de la guitare.

Apprendre la guitare à Narbonne: http://centremusical.musicohide.com/

La guitare est un instrument à corde “pincées”
On devrait dire “ cordes grattées”, avec les doigts, ou un médiator . ( On disait aussi un “plectre”)
Les Origines de la guitare
L’ancêtre le plus lointain de la guitare semble bien être l'arc musical. Avec le temps l'arc musical s'enrichira de cordes supplémentaires. La Harpe arquée de Sumer et d'Égypte apparu vers 3000 avant Jésus-Christ repose sur ce principe, avec une caisse de résonance qui y est ajoutée. Une petite révolution vers 2000 avant Jésus-Christ avec l'apparition d'un manche sur les instruments, permettant ainsi de modifier la hauteur des sons. De cette modifications capitale naîtra une large famille d'instruments à travers le monde:
-La cithara - la pandura grecques et romaines. Le néfer egyptien. Une quitara.
-Le surbahar et le sitar en inde. Le shamisen japonnais et le pipa chinois.
Les Romains à travers le commerce autour de la Méditérannée permettront de faire connaître leurs instruments comme la cithara, la pandura....... Au 8eme siècle, l'invasion des Maures par l'Espagne permettra d'introduire la quitara.

La guitare mauresque est montée avec des cordes métallique et a un fond bombé, alors que la guitare latine possède un fond plat et est montée de cordes en boyau ce qui lui confère un son plus doux. Entre le 14ème et le 15ème siècle, les noms de guitare latine et mauresque disparaîtront pour prendre le nom de guitarra, chitarra... en Europe; et le nom de vihuela en Espagne. Au fil du temps ces instrument s'arrondiront et leur nombre de cordes augmenteras. Ils ressembleront à la guitare que l'on connaît à l'heure actuelle, mais beaucoups de détails les éloignent encore de la guitare moderne, comme par exemple les chevilles de tête, le cordier, les mensurations . C'est également au 15eme siècle que naîtra la "Tablature".
C'est au 16eme siècle que l'on retrouvera des instruments à 5 chœurs (cordes doubles) accordés en LA, RE, SOL, SI, MI.
Au 17ème siecle, L'engouement pour le luth et le théorbe, instruments phare de la renaissance poussera certainement les luthiers à enrichir la guitare de 5 à 6 chœurs. L'accordage tel que nous le connaissons actuellement seras définitivement adopté. Alors que les Français et les Italiens se mettront d'accord pour une guitare à 6 cordes simples, les Espagnols eux garderont leurs guitares à 6 chœurs indispensable de par sa puissance à l'accompagnement des danses et des chants Flamenca. 

Les premiers grands luthiers
Cette période là verra une plus large standardisation de la guitare à 6 cordes simples, comme par exemple une taille plus resserrée. De plus les luthiers concentreront leurs efforts sur la qualité acoustique de leurs instruments et pour cela ils délaisseront les tables d'harmonies surchargées d'incrustations. N'oublions pas que Antonio Stradivarius (1644-1637) avait déjà insufflé cette démarche. Le début du 19eme siècle mettra en lumière deux noms importants de la lutherie que sont Étienne Laprévotte (1799-1860) et René Lacôte (actif 1820-1853). Les grands guitaristes ont alors des exigences en terme de confort, richesse harmonique, puissance vis à vis de leurs guitares. Toute l'Europe est riche de ce genre de musiciens et voici quelques noms qui ont marqués et grandement apporté au répertoire de la guitare:
- Dioniso Aguado, Gaspar Sanz, Fernando Sor pour l’Espagne.
- Mauro Giuliani, Ferdinando Carulli, Mattéo Carcassi pour l’Italie. La guitare de Torres ▼
Enfin le luthier Antonio de Torres Jurado (1817-1892) poseras les fondations de la guitare moderne.
Fort des travaux déjà menés par les luthiers Pages et Panormo, en particulier sur l'intérêt du barrage en éventail, Torres reprendra ce principe, l'améliorera et le popularisera. Il s'installe à Séville vers 1860 et c'est là qu'il donneras à la guitare ses nouvelles mensurations. Torres est le père de toutes les générations suivantes de luthiers. Il seras le formateur des luthiers Hernandez, Esteso, Garcia et du non moins célèbre José Ramirez qui formera à son tour Santos Hernandez.....

Naissance de la guitare folk (cordes acier)
Parallèlement au génie de Torres un autre précurseur qui répond au nom de Christian Friedrich Martin révolutionnera le monde de la guitare. C.F.Martin émigre à New York en 1833 et produit des guitares sur les modèles de son maître Johann Stauffer. Il s'installe par la suite dans la ville de Nazareth en Pennsylvanie (siège actuel de la marque). C'est entre 1840 et 1850 qu'il apportera toutes les modifications nécessaires pour donner à la guitare acoustique une table plate et monté avec des cordes métalliques.
Avec la généralisation des cordes aciers dans les années 1930 on comprends que cette innovation fut capitale. Il continuera son travail en affinant le manche, il augmenta la longueur du diapason et institua un manche de 14 cases hors caisse. De ces modifications majeures née en 1929 le modèle OM (Orchestra Model). Les guitares Martin sont encore à l'heure actuelle une référence pour tous les guitaristes.
La guire electrique
Son histoire est essentiellement liée au jazz et aux “big bands”
Depuis 1910, la radiophonie se développait aux USA grâce aux postes à galène et, quelques années plus tard, les laboratoires de la compagnie Bell mettaient au point le premier microphone. Cette évolution technologique allait sortir de l’ombre la guitare, jusque là reléguée au second rôle, derrière les tonitruantes sections de cuivres…
En 1923, Lloyd Loar, ingénieur de chez Gibson, appliqua à la guitare la recette micro + ampli + haut-parleur. Les premiers prototypes de guitares munies d’un petit micro collé sous la table furent construits en 1924 à Kalamazoo. Si le principe fonctionnait « sur papier », les résultats pratiques étaient cependant décevants. Gibson abandonna le projet
En 1931 une petite société, fondée en Californie par un immigré suisse, reprenne le flambeau. Rickenbacker sort la “Frying pan”(poêle à frire), basée sur un concept nouveau. Contrairement au système de Lloyd Loar qui captait les vibrations de l’air via un micro « de téléphone », le pickup de Rickenbacker, basé sur un aimant en fer à cheval, captait les vibrations des cordes métalliques qu’il enserrait, et les transformait directement en impulsions électriques. Plus besoin de caisse de résonance. Ce principe, raffiné et amélioré, est toujours d’actualité aujourd’hui.
Les guitaristes de jazz, habitués aux somptueuses archtop de Gibson, et les guitaristes de blues qui trouvaient le volume qu’ils recherchaient grâce aux guitares à résonateur de National, ne furent guère séduits par le look ravageur de la « Poêle à frire ». Cependant, Rickenbacker transforma sa découverte en succès commercial, en l’adaptant aux guitares hawaiennes « laptops », très à la mode à l’époque.
En 1938, à la demande du grand guitariste de jazz Charlie Christian qui accompagnait la formation de Benny Goodman, Gibson revint en force en développant la guitare Electro-Spanish ES-150. L’ES150 et ses cousines, qui n’étaient en fait que des archtops électrifiées, (guitare à table bombée et ouies de violon) furent les premières guitares électriques à rencontrer un succès commercial, avant la guerre.
Aux alentours de 1940, Lester William Polfus, guitariste de variétés célèbre doublé d’un inventeur très astucieux, et mieux connu sous le nom de Les Paul, se construisit une guitare solid body grâce à un manche d’Epiphone, un morceau de bois de pin et des micros « maison ». Obtenant les résultats escomptés (bon sustain et absence de feedback), il se produira sur scène pendant 10 ans avec cet engin qu’il avait affectueusement surnommé “The log” (La bûche)
Suivront d’autres grands luthiers parmi lesquels Léo Fender qui produit des premières guitares dans les années 50....

La première guitare electrique 1923 Charlie Christian 1938 La Fender Télécaster

Quelques compositeurs célèbres

Classique: Domenico Scarlatti, Antonio Vivaldi, Joaquin Rodrigo, Isaac Albeniz, Manuel de falla, Enrique granados, Fernando Sor, Jean Francaix, Astor Piazzola
Jazz: Big Bill Broonzy, Georges van Eps, Charlie Christian, John Mac Loghlin, Django Reinhardt
Autres: Jimmy Hendrix, Ben Harper, Joe Satriani, Santana, Brian May, Chuck Berry, BB King, Eric Clapton...

La liste ne peut pas être exhaustive!

Apprendre la guitare à Narbonne: Aperçu des tarifs

Acheter une guitare à Narbonne: La Boutique

Instruments de musique neufs et d'occasion à narbonne: http://www.musicohide.com/

 

  • La première guitare électrique inventée en 1923, par Lloyd Loar, ingénieur de chez Gibson

    En 1923, Lloyd Loar, ingénieur de chez Gibson, appliqua à la guitare la recette micro + ampli + haut-parleur. Les premiers prototypes de guitares munies d’un petit micro collé sous la table furent construits en 1924 à Kalamazoo. Si le principe fonctionnait « sur papier », les résultats pratiques étaient cependant décevants. Gibson abandonna le projet

  • Rickenbacker 1931

    En 1931 une petite société, fondée en Californie par un immigré suisse, reprend le flambeau. Rickenbacker sort la “Frying pan”(poêle à frire), basée sur un concept nouveau. Contrairement au système de Lloyd Loar qui captait les vibrations de l’air via un micro « de téléphone », le pickup de Rickenbacker, basé sur un aimant en fer à cheval, captait les vibrations des cordes métalliques qu’il enserrait, et les transformait directement en impulsions électriques. Plus besoin de caisse de résonance. Ce principe, raffiné et amélioré, est toujours d’actualité aujourd’hui.

  • Une guitare électrique copie de la fender Télécaster

    Acheter une guitare électrique à Narbonne:
    http://www.musicohide.com/

Apprendre la guitare en s'amusant à Narbonne : centre Musical. Avec Pascal, professeur de guitare.